Invité d'honneur

Pierrot

MEN

Il est sans conteste le plus illustre photographe malgache vivant et de tous temps. Il est aussi un humaniste de génie, capable d’éclairer d’un noir et blanc éclatant la moindre scène quotidienne de son pays qu’il aime tant.
Pierrot Men, né Chan Hong Men Pierrot en 1954 à Midongy-du-Sud, sur la côte Est de Madagascar, vit et travaille à Fianarantsoa où il dirige le Labo Men, le plus grand laboratoire photographique de la ville. Père chinois, mère franco-malgache, l’homme se destinait d’abord à la peinture avant de prendre un virage sur les conseils avisés d’une amie qui lui fit remarquer que ses photographies renfermaient bien plus de talent.

Son œuvre témoigne de l’essence même de la Grande Île, de son âme, au travers de ses enfants, de ses pêcheurs, de ses femmes, de ses paysages aussi, ou encore de ses scènes de vie authentiques et simples. Chroniqueur fidèle et intime de la vie locale et de ses conditions parfois rudes, Pierrot Men est l’invité d’honneur de cette 5ème édition du No Mad Festival dédié à Madagascar et aux îles Vanille. On ne pouvait rêver mieux que cet homme aussi talentueux qu’il est discret, doux et bienveillant.  

LES INVITÉS

Photo-reporter français qui officie pour Le Monde, Géo, Courrier International ou encore X, Franck Vogel aime à utiliser son appareil photos pour mettre en lumière les problèmes sociaux et environnementaux de notre monde. C’est un voyage d’un an autour du globe, l’appareil en bandoulière, qui le fera se décider quant à sa carrière alors même qu’il est diplômé de l’AgroParisTech. Parmi ses sujets les plus emblématiques, on compte le massacre des albinos de Tanzanie, les Bishnoïs indiens, premiers écologistes au monde, ou encore les tensions liées à l’accès à l’eau sur les fleuves transfrontaliers à l’image de son dernier ouvrage, Fleuves Frontières, paru aux éditions de La Martinière, et pour lequel Franck  a accepté d’être des nôtres sur ce 5ème No Mad.

Scientifique et informaticien français collaborateur direct de Steve Job pendant de nombreuses années, Jean-Marie Hullot s’adonne depuis sa retraite à une autre de ses passions : la photographie. Ce qui l’emmène en voyage aux quatre coins du monde. Un monde qu’il sait en danger et qu’il souhaite aider au travers de sa magnifique fondation Iris dont l’objectif est de «Sauvegarder la fragile beauté du monde » et en préserver les sites comme les espèces. Il compte de grands voyageurs parmi ses amis dont le photographe Olivier Föllmi ou la carnettiste Stéphanie Ledoux, avec qui il a réalisé une expédition scientifique sur les mers de Papouasie-Nouvelle-Guinée pendant l’hiver 2016 et qui s’expose cette année enfin au No Mad Festival. Montez à bord de cette péniche amarrée au ponton de l’office et faîtes un bond jusqu’aux antipodes pour découvrir l’exposition Au premier matin du monde. Et cela juste avant de venir écouter ce bienfaiteur nous conter cette merveilleuse expédition…

Grand voyageur, Louis-Marie Blanchard a promené son regard du Pérou à la Chine et publié ses reportages dans Géo, Terre Sauvage, Grands Reportages ou Trek Magazine. Amateur de récits de voyage et d’explorations, collectionneur averti, naturaliste passionné, Louis-Marie Blanchard cultive son jardin dans la douceur angevine quand il n’arpente pas le globe. Fidèle du No Mad Festival depuis sa 1ère heure avec ses expositions immersives à la rencontre des collectionneurs botanistes de l’histoire, de Marco Polo et des merveilles glanées sur la Route de la Soie ou encore des derniers nomades du Maroc, Louis-Marie revient cette année nous présenter un film moins lointain mais tout aussi passionnant, L’âge de la marche, en route vers Compostelle. Une invitation à se questionner sur le sens de la marche…

Voilà un couple de photographes atypique qui aime à célébrer l’immensité mongole entre autres terres de beauté. Elle est née et a grandi au cœur de la steppe mongole, enfance nomade par excellence qu’elle a finalement troqué contre un Master en gestion et politique de la culture à Paris. Lui est architecte de formation, né d’un père italien qui lui a fait passer tous ses étés en Toscane. Le voyage et le goût pour la lumière lui viennent certainement un peu de là…
Lorsqu’ils se rencontrent, l’alchimie

 opère, aussi bien sentimentale que professionnelle. Depuis, ils arpentent le globe ensemble pour saisir l’Autre et nous inviter à réfléchir sur la fragile beauté de notre environnement mais aussi de l’Homme et des innombrables cultures de ce monde.
Pour le No Mad Festival, ils exposent en salle de conférence avant de l’animer d’une rencontre face à Eric Lange pour retracer avec lui leur inspirant parcours de vie.

Anthropologue amoureuse de la Sibérie et spécialiste du peuple Iakoute, Emilie Maj, de nationalité polonaise et française, est une pointure sur son sujet et une polyglotte impressionnante capable de s’exprimer aussi bien en anglais qu’en russe, en polonais ou en iakoute. À la fois enseignante en langues et chercheuse un temps au Centre for Landscape and Culture de l’université de Tallinn, en Estonie, elle a mené un passionnant programme de recherches intitulé « Se tourner vers les ancêtres pour mieux voir le futur : paysage, société et religion en Iakoutie postcommuniste ». Ses différentes recherches de terrain ont notamment été financées par l’Institut Paul-Emile Victor et elle a publié de nombreux écrits sur ce peuple de Sibérie. Pas étonnant alors qu’elle vienne animer pour nous cette année un échange public suite à la projection d’Aga au cinéma Utopia

Flo & Lolo

LES COFLOCS

Des potes, des colocs, mais surtout des mordus de voyage qui ont fait de leur passion un métier. Eux, c’est Florian Mosca et Laurent Lingelser, joyeux trublions du No Mad Festival depuis la 1ère heure, venus à de nombreuses reprises présenter leurs films, animer des Apéros-Voyageurs sur notre toit-terrasse ou filmer les meilleurs moments de notre jeune festival. Cette année, ils viennent nous présenter Génération Tour du Monde, Le voyage d’une vie, le dernier-né de leurs diverses réalisations qui vient clôturer un triptyque détonnant réalisé en partenariat avec le soutien de Chapka Assurances. À nos yeux meilleur volet de la saga tant les portraits présentés sont inspirants, Flo & Lolo seront présents avec quelques-uns de leurs protagonistes pour venir insuffler sur le No Mad 5 une impulsion pour délaisser le métro-boulot-dodo contre le voyage d’une vie…